top of page

La Danse Méditative

Dernière mise à jour : 14 juil. 2023

La Danse Méditative, un voyage de métamorphose

définition et fondamentaux
La Danse Méditative

« La danse nous connecte à notre corps, notre âme, à l’autre, à nos espaces intérieur et extérieur et à l’esprit de la vie. » *

« Par le biais de la danse, nous donnons littéralement corps à notre potentiel, et en le manifestant physiquement, nous l’intégrons au reste de notre existence. La vie de la danse se met à guider la danse de la vie. » *

« Quand l’esprit est capable de mouvoir la matière, l’homme trouve le sens de sa vie. Alors, nous devenons « habitants » de notre corps et nous venons vraiment sur la terre. » **


La Danse Méditative est le mouvement naturel du corps qui s’exprime. Elle est l’expression libre d’un vécu, d’un ressenti du moment, d'un partage avec l’autre, avec le Tout. Elle est l’expression de votre rythme intérieur connecté avec ce que vous vivez à un instant « t ». Elle connecte votre corps physique (les muscles, la respiration, les articulations, les organes, l’énergie qui y circule) à un vécu intérieur, un ressenti, une émotion, une image dans laquelle vous voyagez. Elle vous invite ainsi à vivre pleinement l’expérience, à vous laisser traverser par ce qui se passe dans votre corps. L’accueil de ces ressentis vous amène vers la prise de conscience, la transmutation, l’ouverture...


La Danse Méditative vous invite à partir à la rencontre de votre être afin de faire émerger votre beauté intérieure. Elle est développée ici tel un chemin de métamorphose.

Le geste naît de l’intérieur, de l’alliance entre le paysage intérieur, le ressenti de la musique et le ressenti intérieur. Vous voyagez tout en étant conscient dans le mouvement. Vous êtes le Tout, à la fois esprit et matière. La vie circule en vous et tout autour de vous. La frontière pour ne pas vous égarer est la conscience accrue, incarnée, de votre corps physique.

La Danse Méditative relie l'intégration du vécu spirituel dans votre corps.

Les Fondamentaux

La danse méditative vous invite à ressentir, à développer et à exprimer la conscience de vous-même à l’aide de différents éléments :

Le corps et le ressenti dans la danse

Il ne s’agit pas de savoir danser mais plutôt d’un savoir être et de laisser le mouvement exprimer les sensations de l’être. Il n’y a pas d’âge, pas de condition physique pour se laisser vivre dans le mouvement et la danse.

Vous pouvez avoir des douleurs ou un handicap physique, vous pouvez être dans un état de grande fatigue ou de pétillement intérieur. Dansez avec les émotions qui vous traversent, que ce soit la joie, la tristesse, la colère, la plénitude. Votre corps est le temple de ce que vous vivez. Le mouvement vous permet de vivre pleinement ce qui est, pour qu’autre chose puisse s’épanouir. Seuls importent vos ressentis, la connexion avec vous-même et ce qui se passe en vous.

Le mouvement peut être intérieur, presque imperceptible à l’œil et pourtant tellement vivant et vibrant à l’intérieur. Il peut au contraire avoir besoin d’une grande extériorisation allant même jusqu’à être accompagné de souffles et de sons.

La conscience de l’espace : mise en place de l’athanor

Investissez maintenant énergétiquement l'espace autour de vous. C’est comme si vous étendiez votre aura, vos corps énergétiques, s’expanser pour « remplir » l’espace choisi. Que vous bougiez dans toute la zone ou que vous restiez sur place importe peu si vous l’habitez énergétiquement.

L’espace que vous définissez est comme le lieu que vous vous accordez pour tous les possibles. Il est comme une scène où vous pouvez librement et en sécurité plonger dans une expérience, celle de la connexion avec une Rune et de l’aventure que vous allez partager ensemble. Le mouvement être libre, le geste se prolonge énergétiquement.

Vous êtes chez vous dans cet espace, dans votre temple sacré, dans l’athanor de l’alchimiste...


La conscience dans le mouvement : je suis la terre, je suis le ciel, je suis le pont qui les relie

Ici, ce n’est pas le mental qui dicte le mouvement, au contraire, le mouvement naît de quelque chose de plus grand. Vous l’observez avec votre conscience, découvrant en même temps que votre corps, ce qui se vit à l’intérieur de vous. Danser les yeux fermés aide à rester dans la conscience de ce que vous vivez intérieurement.

Avec l’expérience, vous pouvez ouvrir les yeux et garder cette connexion intérieure tout en étant connecté au monde extérieur, choisir quand vous avez besoin d’être uniquement avec vous ou connecté à ce qui vous entoure. C’est en étant dans la conscience de ce qui se passe dans votre corps, dans vos ressentis, que le mouvement se libère et les transformations s’opèrent.


Il existe une palette infinie de mouvements dans la Danse Méditative. Peu importe qu’ils soient doux, toniques, lents ou rapides, tant qu’ils sont connectés à vos ressentis.


La notion de cycle dans la danse

Dans la danse, une histoire se déroule alors sous vos yeux, qu’elle soit en image, en sensations, en ressentis, en mots. La danse est comme une histoire que vous racontez avec votre corps et non par la parole. Comme dans toute histoire, elle a un début, un développement et une fin. Vous ne connaissez pas l’histoire, vous la découvrez, la vivez, l’accueillez, la ressentez à chaque seconde où le mouvement est déployé. C’est ainsi qu’il est important de vivre chaque étape, de choisir ou de se laisser choisir l’entame de votre danse.

Qu’est-ce que vous vivez dans le moment présent ? Qu’est-ce qui vous appelle ? Quelle posture de départ ? Dans quelle direction vous vous placez (points cardinaux) ?

Toutes ces questions ne sont pas forcément conscientes, vous pouvez vous laisser guider tout simplement, pour trouver le point de départ le plus vibrant pour vous à cet instant « t ».

Puis, vous vous laissez porter par la musique, par le rythme, par le voyage intérieur... Enfin, le voyage prend fin, vous restez immobile, dans l’écoute intérieure, vous laissez la vibration se poser, s’intégrer dans vos corps, puis vous revenez à la conscience dans le présent, dans l’ici et le maintenant.


La respiration dans le mouvement

La respiration est essentielle dans la danse, tant celle des poumons, que celle de tout le corps, voire de tous vos corps. Le mouvement naît de l’intérieur et se développe par la respiration. C’est elle qui met de la fluidité dans le mouvement, permet à l’énergie de circuler, permet au cœur de s’exprimer. Sans elle, le mouvement est plus mental, commandé et moins « inspiré ».

Libérez votre ventre, votre cage thoracique, ressentez l’air, la légèreté qu’il amène, comme une invitation à la libération de toutes les tensions physiques, émotionnelles, mentales, psychiques.

En prenant conscience de votre respiration, c’est l’espace de votre cœur que vous écoutez. En écoutant votre cœur, c’est tout votre être qui cherche à communiquer avec vous…


La conscience de la musique et du rythme

La musique a un rôle très important dans la danse. Ce qui ne veut pas dire qu’elle doit être toujours extérieure !

Lorsque vous écoutez une musique, elle vous inspire un voyage intérieur connecté à vos ressentis, un paysage intérieur, une émotion, une connexion. Dans la danse méditative l’invitation est de vous laisser guidé vers une musique et de vivre la danse en vous laissant porter, emporter...

Les sons sont des vecteurs d’énergie. En voguant sur ces énergies, ouvrez la porte vers ce qui vous touche profondément.

La musique peut également être intérieure. Vous l’entendez ou la ressentez. Vous avez alors une telle connexion à votre essence que vous pouvez entendre les sons ou leurs vibrations sans sollicitation extérieure.

Le rythme est présent partout autour de vous et en vous. Que ce soient celui de la musique ou celui des battements de notre cœur, il est là, partout, tout le temps. L’écoute du rythme qui vous entraîne ou celui qui vous habite est partie intégrale de votre danse et de la danse de la vie…


Recommandations

Le doute, la comparaison, le mental qui revient, que faire ? Discutez avec votre mental !

1. Votre pire ennemi peut devenir votre plus grand allié, il s’agit de votre mental. C’est lui qui, dans l’état actuel de votre évolution va vous amener à vous juger, à douter, à quitter l’expérience que vous vivez. Il est le gardien de votre identité et parfois peut devenir un gardien de prison. Il revient au galop lorsqu’il se sent en danger, il réveille alors toutes vos peurs. Il ne sait gérer que le connu et votre quête vous amène justement à découvrir une forme d’inconnu.

Une partie de vous sait qui vous êtes, cet être magnifique qui veut rayonner. Le mental a emmagasiné tout ce que vous avez vécu jusqu’à maintenant. Il en a tiré des schémas qui vous permettent de vous protéger de toute nouvelle expérience douloureuse. Il vous protège tellement qu’il peut vous empêcher de vivre de nouvelles expériences qui auraient une issue différente, plus proche des aspirations de votre cœur.

2. Il est bien évident que la comparaison n’a pas de place ici. Ce serait comme comparer un oiseau avec un poisson. Tous les danseurs sont beaux lorsqu’ils habitent pleinement leurs gestes, leurs sensations, leur conscience et leur cœur. C’est un moment de grâce que d’être témoin de leurs danses !

Si l’idée d’une comparaison vous envahit, revenez dans votre cœur, libérez la tête et les jugements qui arrivent, souvenez-vous à quel point vous êtes Belle, Beau…

3. Il peut arriver après une expérience intense et tellement incroyable que justement vous doutiez qu’elle soit vraie. Une fois encore, le mental reprend le dessus en vous disant que cela ne peut pas être vrai. Et c’est normal car pour lui, l’expérience étant nouvelle, elle n’existe pas dans sa base de données.

Une fois encore, écoutez vos ressentis, ils ne peuvent vous mentir et faites-vous confiance. Discutez avec votre mental. Peut-être que ce n’est pas vrai, mais pour l’instant faites «comme si». C’est le meilleur moyen de lui faire accepter cette nouveauté, en dédramatisant et avec de l’humour !

4. Un autre « piège » du mental est celui des attentes. Il est important d’être à l’écoute de vos envies (celles du cœur et non celles qui sont des compensations). La Danse méditative vous propose de vivre des aventures incroyables et pourtant tellement vraies. Elles vous accompagnent vers le retour à vous-même.

Et pourtant, elle vous guidera par les canaux qui sont les vôtres et dans le chemin de la Vie. Si vous n’êtes pas une personne qui « voit », que vos paysages intérieurs ne sont pas remplis d’images, observez quels sont vos canaux personnels et cessez d’attendre qu’un « miracle » vous permette de voir, car votre force, votre potentiel n’est peut-être pas là...

* Danse Medecine, Voyage chamanique en mouvement pour éveiller et réaliser tout votre potentiel, Susannah et Ya’Acov Darling Khan, le Courrier du livre, 2011.

** Le sacré en mouvement, manuel de danse-thérapie, Ioana Morange, Diamantel, 1999.

52 vues0 commentaire

Comments


bottom of page